Guide pour comprendre le code de la propriété intellectuelle

La propriété intellectuelle fait référence à tout ce qui concerne les droits exclusifs qu’il est nécessaire d’accorder à un auteur sur ses créations intellectuelles. Ce droit est tout à fait applicable aussi bien dans le monde artistique que littéraire ou technologique. Elle s’applique également dans le domaine industriel que l’on connait notamment sous le terme de brevets.

Qu’est-ce que la propriété intellectuelle ?

Il s’agit d’un outil permettant de lutter contre la contrefaçon ou le plagiat. La propriété intellectuelle permet au créateur de protéger son œuvre et de lui accorder les bénéfices qu’il en retire. Le terme regroupe le droit d’auteur, la propriété industrielle et les droits voisins (liés aux logiciels et aux œuvres littéraires, artistiques et de divertissement). Plus précisément, l’objectif principal de la propriété intellectuelle est de protéger et à promouvoir les inventions, les innovations et les créations. Les droits de propriété industrielle sont en principe acquis par dépôt (brevet, dessin ou modèle ou dépôt de marque). Les droits de propriété industrielle confèrent des monopoles d’exploitation (sanctionnés par des poursuites en responsabilité délictuelle) et sont à la fois une « arme » défensive et offensive pour les entreprises qui détiennent ces droits.

Vous pouvez obtenir davantage d’informations sur le code de la propriété intellectuelle en visitant le site droit-nouvelles-technologies.fr.

La propriété protégée par le droit d’auteur concerne les œuvres littéraires, les créations musicales, les films, les documentaires graphiques, les produits plastiques, les créations de mode, etc., et logiciels, ainsi que certains « droits voisins » (par exemple en ce qui concerne les artistes interprètes, les sociétés de communication audiovisuelle).

Il est toutefois important de noter que le droit d’auteur est dans l’incapacité de protéger les concepts ou encore les idées. Pour l’obtenir sans formalité, un auteur doit avoir créé un œuvre.

Droit d’auteur

Le droit d’auteur regroupe tout ce qui a trait à la création aussi bien artistique de littéraires comme la musique, les sculptures, les peintures, les livres, les œuvres d’art, mais aussi les œuvres basées sur la nouvelle technologie pour la cyberciminalité.

Cette branche du droit a donné naissance à deux régimes principaux, le régime du « droit d’auteur » et le régime du « droit d’auteur ». Même si le droit international a permis une certaine convergence, cette distinction découle des différences historiques dans l’évolution de ces droits, qui existent encore aujourd’hui dans de nombreux systèmes de droit d’auteur. Le droit d’auteur fait référence à l’acte de copier des œuvres originales de la création littéraire et artistique, qui ne peut être effectué que par l’auteur lui-même ou avec son autorisation. Le terme droit d’auteur fait référence au créateur d’une œuvre d’art, son auteur, et souligne ainsi que, comme le reconnaissent la plupart des législations, les auteurs ont certains droits spécifiques sur leur œuvre qu’ils peuvent exercer individuellement, ce qui fait généralement référence aux droits moraux., par exemple droit d’empêcher tout travail déformé.

Il existe également d’autres droits, que des tiers peuvent exercer en obtenant au préalable l’approbation de l’auteur.

Propriété industrielle

La large portée de l’expression « propriété industrielle » ressort clairement de la Convention de Paris. Les droits de propriété industrielle ou droit des marques se présentent sous de nombreuses formes, les principaux exemples sont présentés ici. Une propriété industrielle concerne surtout les brevets d’invention, les modèles industriels tels que les créations esthétiques liées à l’apparence des produits industriels, des marques, des marques de service, les dessins industriels, des schémas de circuits intégrés, des indications géographiques, des noms commerciaux et des noms commerciaux et de la protection contre la concurrence déloyale. Dans certains cas, des éléments de création intellectuelle existent, mais sont moins bien définis. Par conséquent, l’aspect important est que les droits de propriété industrielle portent sur des signes qui transmettent des informations, en particulier aux consommateurs, sur les produits et services proposés sur le marché.

L’emballage, acteur important de la logistique des produits
Quelles sont les réglementations d’une échelle à crinoline ?