La retraite complémentaire : un investissement à long terme

retraite complémentaire

En plus de la pension de retraite de base qui est déterminée seulement par les traitements reçus, la retraite complementaire rafp permet le versement d’une prestation de retraite supplémentaire qui tient compte des primes et autres rémunérations accordées aux fonctionnaires pendant leurs activités.

Comment bénéficier d’une retraite complémentaire rafp ?

Pour obtenir une retraite complémentaire de fonctionnaire, à l’instar des salariés du secteur privé, il faut remplir un certain nombre de conditions, notamment atteindre l’âge légal de la retraite, qui est actuellement fixé à 62 ans, à l’exception de salarié né avant 1955. Et, puis liquider sa retraite de base et déposer une demande de retraite complémentaire chez le RAFP ou de la CNRACL, caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales. À noter que le nombre total de points de retraite complémentaire que le fonctionnaire a accumulé tout au long de sa carrière servira de base à l’attribution de sa pension et pour déterminer le mode de calcul d’une retraite complémentaire rafp, le type de prestation dépendra directement du nombre de points obtenus. La retraite complementaire rafp sera versée en capital jusqu’à 4 599 points. Le versement se fera sous forme de fraction de capital entre 4 600 et 5 124 points et à partir de 5 125 points, il s’agira d’une rente mensuelle. Aucune demande de dérogation à la nature du service ne sera accordée, quelles que soient les justifications invoquées par le bénéficiaire. Pour avoir plus d’informations, cliquez sur agipi.com.

Comment faire pour calculer et augmenter ses points ?

Les fonctionnaires qui souhaitent élever leur total de points et ayant un compte CET, ce qui leur permet de placer des jours de repos payés et de réduire les heures supplémentaires non payées, peuvent, dans certaines circonstances, transformer tous ces temps en points RAFP. Le seuil d’utilisation exclusive du congé est dorénavant ramené de 20 à 15 jours. Ainsi, à partir du 16e jour, l’agent peut choisir, mais uniquement pour les agents titulaires, d’opter pour une reprise de compte rafp retraite fonctionnaire. Leur valeur marchande dépendra de la catégorie juridique de l’agent et la valeur du point augmente en fonction de celle-ci. Cette conversion du CET (compte épargne temps) en points RAFP doit faire l’objet d’une requête formelle auprès du service de l’agent. Bref, en ce qui concerne le calcul des points : pour tout le nombre de points obtenu par un fonctionnaire à la fin de sa carrière, deux facteurs seront pris en compte avec l’évaluation de sa prestation :

 

– Primo, le tarif de service du point RAFP qui est déterminé tous les ans, pour l’année 2021, il a été fixé à 0,046 75 €

 

– Ensuite, il est important de considérer le coefficient de majoration ou de surcote en fonction de l’âge de l’agent et de la date d’effet souhaitée.

RAFP retraite fonctionnaire : les droits de conjoint et orphelin

L’époux survivant a droit à une réversion égale à 50 % du salaire que le salarié percevait ou aurait pu percevoir en vertu de ses droits à la date du décès. En cas, de nombreuses unions, le versement est réparti entre les partenaires proportionnellement à la durée de chaque union. Le traitement de la prestation est refusé en cas de remariage ou à l’issue d’une nouvelle union — libre du conjoint survivant. Il peut être rétabli à la suite de la dissolution de cette nouvelle union ou d’un concubinage. Lorsque le fonctionnaire a bénéficié d’une prestation versée sous forme de capital et non de retraite, la réversion n’est pas nécessaire. À noter que la disposition de réversion est prise sans considération d’âge. Elle est payée sous forme de rente, ou de capital quand sa totalité annuelle n’arrive pas à 205 €. Pour tout orphelin légitimement adopté, il a droit à une prestation égale à 10 % de la prestation obtenue par le fonctionnaire bénéficiaire jusqu’à l’âge de vingt et un an. Cette épargne retraite est aussi versée sous forme de rente, ou sous forme de capital quand son montant annuel ne dépasse pas le 205 €.

La démarche à faire pour bien gérer votre retraite rafp ?

Si vous voulez partir en retraite, une demande de retraite en ligne est à votre disposition. Votre requête sera automatiquement publiée à l’ensemble des caisses de retraite avec lesquelles vous avez droit à la pension. Puisque vous êtes un agent de l’État, vous avez droit à une retraite principale du SRE, ou de la CNRACL, si vous travaillez pour un hôpital ou une collectivité territoriale. Quel que soit votre poste actuel dans l’administration, vous pouvez également bénéficier d’une retraite complementaire rafp. Sur le site Info retraite, vous pouvez faire une demande de retraite spécifique en ligne. Votre demande est automatiquement transmise au RAFP et à votre caisse de retraite de base. Notez que votre demande de retraite sera envoyée automatiquement à tous les régimes obligatoires de retraite de base et complémentaire auxquels vous avez cotisé. Et cela, si vous avez travaillé en plus de votre rôle d’employé de l’État ; par exemple, si vous avez été rémunéré en tant qu’entrepreneur, propriétaire d’entreprise ou professionnel libéral. Vous devez créer un compte retraite pour pouvoir déposer votre demande unique de retraite en ligne sur le site Info retraite. Enfin, il est conseillé de déposer sa demande de retraite complementaire rafp six mois avant la date de départ prévue.

Quel grossiste de parfum choisir ?
Comment savoir si c’est le disjoncteur qui saute ou le fusible