Quelles sont les réglementations d’une échelle à crinoline ?

échelle à crinoline

Pour ceux qui l’ignorent, l’échelle à crinoline est un moyen qui permet au personnel d’une entreprise d’accéder aux toits des bâtiments. Cette installation vise à limiter le risque de chute des utilisateurs lors de leurs montées ou descentes. Toutefois, pour l’échelle à crinoline soit parfaitement sécuritaire, l’installation de ce dernier doit suivre certaines normes exigées.

Les réglementations à savoir sur une échelle à crinoline

Utiliser généralement pour aider une personne à accéder au toit d’un bâtiment, la construction d’une échelle à crinoline nécessite des normes et des réglementations. Effectivement, selon l’article R.4323-67 du Code de travail, l’accès de chaque lieu de travail doit être sécuritaire. Ce code est une obligation réglementaire que chaque entreprise doit suivre à la lettre. Elle devra alors suivre la norme d’une échelle à crinoline.

La norme NF-E 85-016

Une échelle à crinoline doit se conformer à la norme NF-E 85-016 qui aide à garantir la sécurité des utilisateurs. Dans cette réglementation, l’échelle à crinoline est obligatoire si l’accès au toit dépasse les 3 m et le placement du premier arceau doit se trouver entre 2,20 m est 3 m du sol. Si la distance à franchir est inférieure à 8 m, la norme recommande une échelle à crinoline avec une volée unique. Pour une longueur supérieure à 8 m, un changement de volée est indispensable à 8 m et des volées avec des paliers doivent s’installer à chaque 6 m.  De plus, l’installation de cette échelle doit laisser 20 cm entre la surface du bâtiment et le montant de l’échelle afin de laisser l’espace nécessaire pour poser un pied. Une échelle à crinoline doit aussi s’équiper d’un portillon et d’une marche palière pour assurer la sécurité du vide entre le point d’arrivée et l’échelle.

La norme NF-E 85-012

Pour la norme NF-E 85-012, cette réglementation insiste sur l’accès bas des échelles fixes qui vise à protéger des intrusions. L’installation de l’échelle à crinoline peut suivre trois types de condamnation. Le type A recommande une porte de condamnation qui enfermera l’échelle et nécessitera le déverrouillage de la porte pour pouvoir y accéder. Pour la condamnation type B, l’échelle possède une trappe de fermeture qui interdira l’accès à l’échelle dès le premier arceau. Le type C est une double condamnation qui combine à la fois le type A et B.

Pourquoi installer une échelle à crinoline ?

L’échelle à crinoline s’installe généralement dans les milieux professionnels. De nombreux cas nécessitent l’utilisation de ce dernier comme l’accès depuis l’extérieur à un toit-terrasse, l’accès depuis l’intérieur à un toit-terrasse, l’accès à une citerne ou une cuve, la création d’une issue de secours, etc. De même, l’installation d’une échelle à crinoline présente aussi des avantages. Cet équipement réduit les risques des chutes durant les montées et descentes de l’utilisateur à l’aide de ces éléments comme les arceaux, les portillons et les filants. Un avantage d’une échelle à crinoline est son confort d’utilisation. En effet, l’obligation du changement de volée et de l’installation des paliers permet au personnel de monter de niveau en niveau. L’utilisateur doit aussi compter que l’échelle à crinoline est une installation permanente qui ne nécessite pas une manutention et ces matériaux lui permettent d’avoir une longue durée de vie.

Combien peut coûter l’installation d’une échelle à crinoline ?

Pour les entreprises qui envisagent d’installer une échelle à crinoline, il est important de savoir que le tarif varie beaucoup. Effectivement, la construction de ce dernier se réalise sur mesure pour pouvoir respecter les normes d’une échelle à crinoline.

Par exemple, le prix d’une échelle varie selon ces dimensions comme sa largeur, sa hauteur et la profondeur du dispositif de sécurité. De même, le tarif d’installation change aussi en fonction du nombre d’entrées sur l’échelle et le choix de la porte si c’est une fermeture automatique, avec serrure ou avec une trappe.

L’artisanat tibétain : une tradition millénaire
Peut-on réparer un pare-brise ?