Les précautions à prendre après une opération du décollement de la rétine

décollement de la rétine

L’œil fait partie des 5 organes de sens. Il est fragile et peut être sujet à différentes pathologies. Parmi ces maladies figure le décollement de la rétine. Traité en urgence cette défaillance du système de vision nécessite le recours à la vitrectomie. Cependant, les procédures qui sont mises en œuvre durant l’intervention exigent des précautions particulières après l’opération. Ainsi comment assurer une convalescence après vitrectomie ?

Les précautions à prendre pour mener à bien une vitrectomie convalescence

Du fait que le décollement rétinien se traite par vitrectomie, alors l’œil est fragilisé. La méthode microincisionnelle utilisée crée une ouverture qui pourrait s’infecter. De plus, la cicatrisation et la fermeture des brèches prennent du temps. Vous devez alors faire preuve de prudence à la suite d’une telle opération pour éviter d’éventuelles complications. Ainsi, il faut éviter toute possibilité de contact de l’œil avec des corps étrangers, pendant au moins 15 jours après l’opération. Donc, il est interdit de mouiller l’œil opéré ni de le maquiller. Le port de lentille de contact est aussi proscrit. Vous devez également vous éloigner des endroits où des expositions au sable et la poussière sont élevées (plage, champ de culture, etc.).

Pour mener à bien votre vitrectomie convalescence, pensez aussi à vous éloigner de tout risque de contusions oculaires. De ce fait, il ne faut pas :

· Se frotter les yeux

· Faire des activités physiques trop intenses

· User d’appareil qui provoque des vibrations comme les rasoirs électriques et les tendeuses

L’injection de gaz exige également de prendre en compte des mesures particulières, afin de faciliter sa résorption. Ce phénomène peut durer des semaines. Et votre vue peut se retrouver altérée tant que le gaz n’est pas totalement résorbé.

Dans le but d’accélérer votre convalescence après vitrectomie, vous devez alors respecter des positions particulières : face vers le sol, position demi-assise ou allongée sur le côté. Afin de faciliter ces mesures, vous pouvez utiliser un coussin vitrectomie commandable dans un site spécialisé. En outre, il est aussi recommandé de ne pas monter en montagne ou en avion, pour que la pression intérieure ne soit pas trop grande réouvrant encore la plaie.

Mais en fait, qu’est-ce que le décollement de la rétine ?

Le décollement de la rétine est une déchirure qui se crée au niveau de la rétine. Cette couche interne du globe oculaire se divise en fait en deux parties. Une couche superficielle appelée neuropigmentaire et une couche interne appelée neuroépithélium. Ces deux membranes collées l’une à l’autre ont des rôles spécifiques. La première empêche la diffusion de la lumière et la seconde est remplie de cellules photosensibles qui transforment la lumière perçue en électricité. Le décollement rétinien consiste en un clivage entre ces deux membranes. Un espace s’y crée. Or juste au-dessus de la rétine se trouve une substance gélatineuse appelée corps vitré ou humeur vitrée. Lorsque cet espace entre les couches rétiniennes se crée, l’humeur vitrée s’y déverse peu à peu. Poussé par le liquide, le décollement s’accentue. Il devient alors une urgence de le soigner et son traitement se préconise par vitrectomie.

La vitrectomie, l’unique solution pour soigner le décollement rétinien

La solution au décollement de la rétine est éminemment chirurgicale. Il faut retirer l’humeur vitrée et ressouder les deux épithéliums. L’opération qui consiste à ponctionner le corps vitré se nomme vitrectomie. L’intervention se déroule alors comme suit :

· Introduction d’instrument de ponction dans l’œil

· Procédure de cryoapplication (refroidissement à -196°C par azote liquide)

· Indentation : mise en contact des deux couches de la rétine

· Retinopexipneumatique : injection de gaz pour optimiser la cicatrisation et le recollement de la rétine.

Ces processus vont permettre de colmater les espaces créés par la pathologie et de reconstituer totalement la rétine. Cependant, durant la vitrectomie convalescence, 60 % des patients signalent une baisse de vision et 30 % se plaignent d’une diminution sévère. Le décollement de la rétine peut entraîner une cécité définitive. Ainsi, dès les premiers symptômes, il faut immédiatement consulter votre ophtalmologue. Et plus vous attendez, plus le traitement devient long et difficile. En effet, la méthode d’injection de gaz permet un recollement réussi pour plus de 90 % des cas quand le décollement reste étroit. Mais elle demeure presque inefficace quand l’ouverture est trop large.

Les complications possibles en cas de manque d’attention sur les mesures vitrectomie convalescence

Les précautions à prendre pendant les convalescences après vitrectomie sont des mesures barrières qui empêchent les complications. Et en France, il arrive que ces situations non souhaitées se produisent dans un pourcentage d’un pour mille. Des infections surviennent. Mais elles sont maîtrisables rapidement, grâce à un traitement antibiotique. Il arrive aussi quelques fois qu’une hypertonie intraoculaire surgisse. Elle provoque dans l’œil des réactions inflammatoires avec des douleurs ressenties. Dans ce cas, les spécialistes vont procéder à des soins médicamenteux ou, dans les cas les plus graves, à une réhospitalisation. La plupart du temps, une vitrectomie est suivie d’une cataracte. Et alors, il faut suivre les interventions habituelles requises contre cette pathologie.

5 conseils pour lutter contre les lèvres gercées
L’acupuncture au laser : en quoi cela consiste ?